de Nieuwe opdrachtgevers

les Nouveaux commanditaires

Koen De Decker – Tureluur

Commanditaires - Bibliothèque et commissariat de police de Nieuw Gent
Mediateur - Thérèse Legierse
Partenaires - Ville de Gand
Bibliothèque de Nieuw Gent, Rerum Novarumplein 186, Gand, Belgique, 2010

Le quartier Nieuw Gent (Nouveau Gand) a obtenu un nouveau centre de services qui héberge différentes fonctions du quartier. Les commanditaires de l’œuvre sont tous des utilisateurs de ce nouveau centre : le commissariat de police, la nouvelle bibliothèque de quartier, le club de séniors local et le service des affaires civiles de la Ville de Gand.

Le design du bâtiment a été pensé par le bureau d’architecture gantois Arch&Teco Architectuur ; il regroupe tous les besoins de services du quartier et devait devenir un endroit convivial où tout le monde est le bienvenu.

Il fallait une œuvre d’art qui réunisse, qui représente l’ensemble des fonctions du centre, qui ferait de ce centre un point de repère dans le quartier, qui donnerait une identité au quartier. A l’origine, le groupe de commanditaires avait dans l’idée de développer un portfolio, un collage lié au quartier, mais, après discussions avec l’artiste, ils se sont plutôt dirigé vers une œuvre à la thématique plus universelle.

L’artiste Koen De Decker a été choisi pour être présenté aux commanditaires. Cet artiste leur correspondait parfaitement et il était, lui-même, très enthousiaste pour cette commande. Il a pu découvrir le quartier grâce à une promenade en vélo organisée par le groupe de commanditaires.

Rapidement, il est apparu que le patio était l’endroit idéal pour placer l’œuvre d’art, non seulement pour sa visibilité mais également pour les nombreuses possibilités que ce lieu offrait à l’artiste.

Koen De Decker a réalisé un mât de 15 mètres avec une silhouette d’homme accrochée à son sommet, qui fonctionne comme une girouette. L’œuvre est visible par tous les utilisateurs du bâtiment, mais également par les habitants du quartier ; elle domine le bâtiment, au sens propre comme au figuré.

L’artiste raconte : « Après une longue période d’étude et de dessins, l’image de cet homme m’est apparue dans la nuit. Il essayait de grimper de plus en plus haut, pour attraper quelque chose ou simplement la toucher, la frôler. Cette nuit-là, cette silhouette s’est naturellement confondue avec une girouette. J’ai immédiatement senti que c’était cette idée que je devais suivre et réaliser. Le détail le plus important était cette main qui se tend, qui semble supplier. J’ai tout de suite eu une bonne vision de ce à quoi cela devait ressembler mais ce qui semble simple en dessin ne l’est pas toujours dans la réalité. Je devais relever le défi. Rapidement, le mât a été agrandi de presque deux fois sa taille originale, jusqu’à 15 mètres de haut. Après beaucoup de mesures et de mathématiques, le mât a enfin pu être finalisé. »

Le samedi 13 décembre 2008, de nombreuses festivités ont été organisées pour l’inauguration du centre de services de Nieuw Gent et de la place Rerum Novarum, dont la présentation de l’œuvre de Koen De Decker. Cette œuvre, conçue spécialement pour le nouveau centre, donne au quartier une reconnaissance universelle et l’affirme comme véritable point de repère dans la ville. L’œuvre dépasse le bâtiment et s’ouvre sur l’ensemble du quartier.

l'artiste - Koen De Decker

Koen De Decker (°1975) vit et travaille à Outer (Ninove). Il travaille différents médias comme le dessin, la sculpture, la vidéo, les installations. Son point de départ est toujours sa fascination pour la forme elle-même et comment elle peut marquer une frontière poreuse entre l’art et son environnement. Les sculptures de Koen De Decker sont fort géométriques. D’un côté, il y a les corps, platoniques, isométriques, qui délimitent clairement un volume et qui dégagent un charisme statique, intemporel. De l’autre côté, l’artiste réalise des structures dynamiques qui dialoguent avec leur environnement et tentent d’articuler l’expérience phénoménologique de l’espace. Cette continuelle variation sur un thème insaisissable, donne à son travail l’aspect d’une partition graphique ou d’une improvisation de jazz visuelle.